Oh my Luberon!

De retour sur la blogosphère parce que les vacances me permettent (un peu plus!) de me poser pour partager avec vous, aujourd’hui je vous parle de mes petits vacances automnales dans un petit coin de paradis -cocorico!!!- le Luberon!

Bon ok, je n’ai vu qu’une infime partie de son potentiel… Bon ok, j’ai loupé les champs de lavandes en fleurs (mais je ne désespère pas d’y retourner en juin pour pouvoir les photographier!!), mais j’ai eu droit à un temps magnifique qui m’a permis d’immortaliser de bien jolis paysages: pas besoin d’aller loin pour changer de décor!

DSC_0379

Je suis donc partie avec le système d’échanges Guest to Guest (ci-avant, lien vers le site, envoyez moi un message avec votre mail si vous souhaitez être parrainé) , à Joucas, dans un Mas provençal perdu au milieu des champs… Avec ce « troc de maisons », on obtient des points à l’inscription sur le site, lors de la mise en ligne de photos de son logement, de parrainages… Et on part sans échange ( la première fois, si on a assez de points pour, ou plus tard, quand on en a accumulé) ou avec, c’est à dire qu’on fonctionne sur le principe de la confiance en laissant à son tour sa maison à des vacanciers.

Pour ma part, je n’ai pas encore sauté la pas de l’échange réciproque mais au vu de l’accueil qui nous est réservé (l’impression d’être accueilli par des amis, avec de petites attentions, des plans détaillés des lieux et environs,  et dans le respect de chacun et du logement, avec garantis fournies par le site) je songe à y venir un jour… Bref, voilà notre petit havre de paix pour les quatre jours passés là-bas: Le Mas Rabassan

avec deux minis tornades dans les pattes, il fallait trouver des lieux proches à visiter mais aussi des activités qui leur étaient dédiées…

Jour 1: Nous avons donc choisi de profiter des alentours avant de partir pour Gordes, un des plus beaux villages de France, en fin de journée.

Ahhh Gordes… Au soleil couchant … En saison basse, évidemment , beaucoup de commerces étaient fermés à cette heure-ci, mais cela ne nous a pas découragées, nous avons pu nous balader tout autour du village et admirer la vue sur le luberon.

 

Et voilà la vue tant prisée par les touristes de ce village romantque aux vieilles pierres  (plusieurs points de vue permettent aux voyageurs et de se garer pour prendre les photos, et de se poser, assis sur la pierre, pour apparaître en photo devant le village (avec des bâtiments en rénovation à ce moment-là).

 

DSC_0120

Jour 2: découverte de l’Isle sur la Sorgue, merveille provençale. Une fois par semaine les brocanteurs envahissent la ville et le long de la Sorgue, bordée également de petits restaurants chaleureux. nous aurions voulu faire Fontaine de Vaucluse non ,loin, mais le temps nous faisait défaut… une autre fois!

 

Encore une fois, un choix stratégique pour nos deux chipies, nous avons choisi une crêperie pour y déjeuner; il s’avérait qu’elle venait d’ouvrir ses portes! Déco vintage et accueil aimable, le repas s’est passé dans une ambiance détendue.  (Pour les curieux, c’est la crêperie Suzette).

Hop, découverte de la ville mais avec deux enfants qui commencent à fatiguer … Nous sommes donc parties prendre un goûter dans un salon de thé girly ambiance baroque situé à Coustellet, près de Cabrières les Avignon, sur les conseils instagram d’une maman (que je remercie encore: coucou!!!). La vie en rose.

Les patisseries y sont délicieuses, la sélection déco et kids parfaites ( Meri Meri, Jellycat, Rokahula Kids, nailmaticc, etc etc). Par contre, attention aux mains baladeuses des plus petits qui ne résistent pas à l’envie de toucher aux articles aux bonbons et aux gâteaux!!!:)

un arrêt (rapide, dommage, mais les monstrinettes ne tenaient plus!; à refaire donc pour une véritable visite atelier, surtout au mois de juin avec les lavandes en fleurs…) au musée de la lavande (dans lequel j’ai pu sentir une huile essentielle de lavande fine pure, je vous garantis que l’odeur est tellement concentrée que les larmes me sont montées!!! D’où les tarifs des produits vendus sur place! J’ai testé l’un d’eux en rapportant pour mes parents une huile de massage lavande Harpagophytum, aux propriétés curatives pour les articulations) , et nous repartions déjà à Joucas!

Jour 3: La tant attendue balade à Rustrel, aussi connu sous le nom de Colorado Provençal… (La photo entête de l’article , je l’ai prise sur ce site). Et comment vous dire… Il y a quelques années, j’ai pu par trois fois me promener à Roussillon, village qui lui aussi est réputé pour ses ocres, mais LÀ! Nous avions la possibilité de marcher dans ce sable rouge, jaune orange, les enfants se sont roulées dedans, ont grimpé les roches comme de petits singes, ont pu toucher l’eau glacée qui circulait via le petit aqueduc… Pourquoi s’en priver?

Un régal pour les petits et les grands yeux, surtout avec ce temps!

Seul le parking est payant à l’entrée du site (de mémoire, 5 euro pour la journée); il y a deux possibilités de parcours à effectuer sur place: des balises bleues ou orange le jonchent pour vous guider, les enfants se sont amusées à les repérer tout au long du circuit: nous avons choisi le bleu, car avec des petits bouts c’était celui préconisé niveau difficulté et temps sur place. Le second, plus long et plus périlleux, permet je pense d’avoir un point de vue encore plus grandiose du site mais malgré tout nous en avons pris plein les yeux…

DSC_0343DSC_0342DSC_0345DSC_0346DSC_0383DSC_0364DSC_0351

Sur place, pour manger, des petits snacks ouverts à tour de rôle en saison creuse (et certainement tous ouverts en même temps en saison haute!!) le personnel était du coup complètement débordé à l’arrivée massive de touristes en ce mois d’octobre si lumineux!

Jour 4: il fallait bien rentrer :))

Alors si le chemin nous avons fait halte à Aix en Provence, ville coup de coeur tant par son architecture, ses spécialités, son ambiance ainsi que par les petites rues pavées remplies de boutiques indépendantes -ou pas-…

Direction le marché situé près de la place des cardeurs puis cette même place sur laquelle nous avons (très bien) déjeuné; le restaurant se nomme le rendez-vous.

Ensuite, balade en ville, passage obligé pour moi chez Paul Marius pour baver devant les sacs, l’appartement Sézane (visite sportive avec deux enfants de trois ans!!) si joli…

DSC_0450

et découverte d’une pépite qui me donne envie de retourner là-bas juste pour cela: la Librairie Goulard; déformation professionnelle , j’y serais restée des heures durant!!!!! l’accueil est sympathique et la sélection , que ce soit pour enfants ou adultes, y est très pointue. les albums littérature de jeunesse y sont rangés par thèmes, les conseils sont avisés, bref, le disneyland du bouquin pour moi:))

Bien évidemment nous ne sommes pas reparties sans ramener avec nous des savons et des calissons du coins!

Un coucou spécial également à la boutique aixoise, Bastide, d’où vient la délicieuse huile de bain à la fleur d’oranger que je possède et dont l’odeur est si enivrante à mes yeux!

Voilà, retour à la réalité pour moi, hâte de retrouver cette partie de la Provence pour y admirer les champs de lavande en fleurs; j’espère que vous apprécierez ce petit partage dépaysant et que j’aurais l’occasion de vous montrer des clichés bien plus parme et violets à la fin de printemps !

Audrey

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s